Retour sur le résultat des élections européennes à Bonchamp

Sans vouloir, ni pouvoir, faire une analyse exhaustive des résultats des dernières élections, il nous a semblé intéressant de faire un point de comparaison avec ceux de 2014 ainsi que par rapport à ceux de communes proches.

Des tendances plus marquées qu’ailleurs

Comme partout, mais plus accentué que dans le département, il faut d’abord constater une augmentation significative de la participation. Personne ne s’en plaindra.Il y a ainsi 55 % de votants, soit 11 points de plus qu’en 2014, 7 points en Mayenne, mais il faut noter un nombre non négligeable de nuls et blancs…

Les chutes des républicains et des socialistes sont aussi plus importantes que dans le département. Pour la liste conduite par FX Bellamy, malgré la présence d’une adjointe au Maire, Fabienne Le Ridou, la chute est de plus de 7 points ! C’est énorme, cette baisse est « seulement » de 3 points au niveau départemental.

Pour le PS, la chute est de 6 points ( 9 points en comptabilisant le score obtenu par Nouvelle Donne en 2014), un peu plus qu’en Mayenne (5 ou 7 selon les comparaisons). Mais, avec le quinquennat de F Hollande et après les élections de 2017, cette chute était attendue…

Un recentrage ?

34 listes de candidats, mais seulement 15 affiches sur les panneaux électoraux bonchampois (et 18 bulletins dans les bureaux de vote) !

En 2014, Bonchamp était une des communes où la liste centriste conduite par Jean Arthuis ne faisait pas un très gros score (7 points de moins qu’au niveau départemental). Cette « anomalie » est corrigée en 2019 : N. Loiseau (28%) obtient un meilleur résultat que J Arthuis. Si on additionne avec celui de JC Lagarde, le « centre » fait 7 points de plus qu’en 2014 et, cette année même un peu plus à Bonchamp qu’en Mayenne. Il y a là, sans conteste, le résultat d’un transfert massif de voix de la droite classique vers la liste macroniste.

Le RN stagne en %, contrairement à la situation départementale, mais c’est la seule bonne nouvelle… La liste de J Bardella augmente son nombre de suffrages, et reste haut, à 16,58 %, soit environ 2 points de plus que dans les communes de la première couronne lavalloise (Changé : 14,38%, St Berthevin : 14,83 %) et même 4 par rapport à L’Huisserie (12,67 %). C’est une particularité que Bonchamp partage avec Louverné (17,36 %). Ce score élevé de M Le Pen avait été constaté aussi lors des élections présidentielles (cf.:  https://www.agir-bonchamp.fr/a-propos-resultats-elections-presidentielles-a-bonchamp/)

Les écologistes progressent (EELV, mais aussi UE, ce qui fait au total près de 7 pts en plus et un doublement du nombre de suffrages), Mais le vote EELV à Bonchamp (13,9%), certes légèrement plus élevé qu’au niveau départemental, reste inférieur à celui obtenu dans les autres communes comparables (Changé : 15,22%, Louverné : 15,28%, L’Huisserie : 16,27% , St Berthevin : 14,38%), sans même évoquer Montflours (29,70%).

Par rapport à leur alliance au sein du FG, FI et PC, cette fois séparés, progressent un peu (+1,6 point) mais restent très faibles. Ils sont à Bonchamp en dessous de leur moyenne départementale.

En tenant compte de la liste conduite par B. Hamon, le total de la « goche »  (du PS à FI) est à Bonchamp de 33 % en 2019, contre 31 % en 2014…

Le classique rapport droite+centre/gauche, s’il est encore pertinent, n’est donc pas remis en cause par cette élection européenne. Par contre, dans chacun de ces camps politiques, les évolutions sont notables : baisse de la droite au profit des marcheurs, baisse des socialistes pour les écologistes. Ces derniers profitent aussi d’un nouvel électorat, les jeunes mobilisés pour défendre le climat.

Ces fortes évolutions, et ces nouvelles aspirations, peuvent-elles bouleverser le paysage politique local ? Chacun aura ses propres réponses, mais personne n’est devin, et cela dépendra avant tout des projets mis en avant par les uns et par les autres.

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Un commentaire

  1. FERRON Michel
    FERRON Michel at | | Reply

    En complément de cet intéressant et fort pertinent article de Michel PERRIER, je me permets de renvoyer à une autre approche des résultats, vus à travers le prisme (étroit et moins « politicien »…) de la Maison de l’Europe en Mayenne, qui en profite pour s’auto-congratuler de la participation départementale, mis en ligne sur leglob-journal : http://leglob-journal.fr/europe-2019-la-mayenne-au-rendez-vous-par-michel-ferron/
    Michel FERRON, Président de la Maison de l’Europe en Mayenne

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre