« La Mayenne de toutes nos forces ! »

Sylvie VielleSous ce titre, Olivier RICHEFOU, le président du Conseil Départemental a organisé 14 réunions publiques à mi-mandat pour rendre compte de l’action du département et présenter ses projets. La dernière, en compagnie de Gwenaël POISSON et Sylvie VIELLE, a eu lieu le mercredi 30 mai à Louverné.

 

C’est évidemment plus de la communication que du débat politique, mais il est toujours louable que des élus, à tous les niveaux, se confrontent à cette démarche citoyenne. Par contre, constatons que cette réunion n’a pas attiré les foules : une vingtaine de personnes au total, la quasi-totalité des présents étant des élus municipaux des communes du canton (Argentré, Bonchamp, Chalons du Maine, la Chapelle Anthenaise, Louverné, Montflours, et Sacé).  Il faut dire qu’apprendre que le logo départemental ( Pégase, le cheval ailé ), anciennement rouge sur fond blanc, est maintenant devenu blanc sur fond rouge ne réconcilie pas avec la politique.

Olivier RichefouOlivier RICHEFOU a développé un certain nombre de thèmes : 100% fibre optique, la LGV, l’entretien et le développement du réseau routier, l’offre médico-sociale, le plan « Bien vieillir en Mayenne », la restauration scolaire (50% de produits mayennais mais sans exigence de bio ou de labels de qualité), territoire zéro déchet, zéro gaspillage, une nouvelle dynamique touristique, la création d’Espace Mayenne (qui générera du déficit de fonctionnement… payé par Laval-Agglo), et une démarche d’attractivité censée répondre aux difficultés actuelles.

Gwenaël POISSON et Sylvie VIELLE, eux, dans des plus courtes interventions, ont mis l’accent sur les résultats de cette politique sur le canton, et notamment les concrétisations des contrats de territoire passé avec les intercommunalités. La plupart des communes ont d’ailleurs déjà obtenu des aides (de 78 000 € pour la redynamisation du centre de Louverné sur un  budget de plus de 7 millions d’ici 2030, à un peu moins de 4 000 € pour un distributeur de pain à Sacé). Bonchamp n’a pas encore sollicité ce fonds, mais devrait le faire pour la prochaine densification du centre ville.

PublicLa partie la plus intéressante de la soirée fut, sans nul doute, le débat avec les présents. Plusieurs maires revenant sur leurs projets et les difficultés budgétaires de leur commune, ou sur des dossiers plus généraux (la place de Laval-Agglo par rapport au Département par exemple). Olivier RICHEFOU a répondu sans langue de bois, et plutôt d’une manière attentive, l’absence d’enjeu expliquant peut être cette cordialité bienvenue.  Mais il n’a pas été abordé du tout des points plus conflictuels comme l’éventuelle fusion de la Sarthe, du Maine et Loire, et de la Mayenne.

A noter par contre, la confirmation de la construction d’un nouvel échangeur autoroutier à Argentré « dans les deux ou trois ans à venir », et un très prochain rendez-vous est prévu avec Elisabeth BORNE au Ministère des Transports.  Quoi qu’on pense du futur (et ex-multimodal) parc économique d’Argentré, cette construction renforcera la possibilité d’utiliser l’autoroute comme une rocade nord de Laval… si les différentes collectivités concernées en ont la volonté.

Les infrastructures routières sont vraiment une priorité budgétaire et politique du Département. Olivier RICHEFOU a d’ailleurs considéré que Laval Agglomération n’en faisait pas assez sur ce sujet et il a d’ailleurs souhaité que cette collectivité ressorte « les projets difficiles » mis sous le tapis, particulièrement celui concernant la forêt de Concise… Les défenseurs de l’environnement vont avoir du boulot.

Toujours pour Olivier RICHEFOU, un axe complet Nord/Sud à 4 voies est essentiel. Le coût serait de l’ordre de 100 millions d’€ (dont 70 pour la partie mayennaise).  Pour aboutir, il souhaite le transfert de la RN 162 de l’Etat au département (de la sortie sud de Mayenne à l’arrivée dans le 49), en sachant que le Maine et Loire demande la même chose pour la partie jusqu’au Lion d’Angers. Selon ses propos, l’Etat accepterait ce transfert et le passage complet à 4 voies serait  repris dans le Contrat d’Avenir que la Région va signer avec l’Etat suite à l’abandon du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes. Certains esprits curieux pourraient quand même douter des rapports entre le développement aéronautique à Nantes et la route vers Angers…

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Un commentaire

  1. Guillaume Garot rend compte... - Agir ensemble à Bonchamp-lès-Laval

    […] A lire aussi ou à relire : le compte rendu des conseillers départementaux : https://www.agir-bonchamp.fr/mayenne-de-toutes-nos-forces/ […]

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre