Marché d’automne du Court Circuit vendredi – Festival Alimenterre

Le Court Circuit vous invite ce vendredi 15 Novembre, de 17h30 à 20h, pour un Grand Marché d’Automne à la Ferme des Epiés (Chemin du Préfet à Bonchamp)

De nombreux producteurs locaux et bio seront présents  :

        La Fromagerie des Epiés (Thierry et Christine Sabin)
        La Cuisine des Balkans (Saima Karagic)
        Le Potager d’Albertine (Nadine Breux)
        Au Bon Sens (Nadège Fouchet)
        42 Délices (Céline Croissant)
        Le Verger de la Blancherie (Samuel Bernard)
        Les Pâtes de Ronan Eon
–     Le Pain de Bruno de Saint-Jores
–     Ferme de la Goussière (Christine Champallier)
–     La Ferme de la Vallerie (Delphine Petit)
–     Cocotte Bio (Sylvie Travers)
–     Association Zéro Déchet

Christine et Jean-Bernard vont gentiment préparer une Soupe de Légumes de saison et du Riz au Lait.

Alors, venez faire votre marché et profiter de ce moment convivial, et n’hésitez pas à passer le message autour de vous.

Par ailleurs, le Court Circuit participe cette année encore au Festival Alimenterre, l’évènement incontournable sur les enjeux alimentaires dans le monde. En prenant conscience de l’interdépendance et la similitude des enjeux agricoles et alimentaires dans le monde, les citoyens peuvent agir pour une alimentation durable et solidaire et contribuer au droit à une alimentation de qualité ici et ailleurs.

Le mardi 26 Novembre à 20h30 à la salle IONESCO aux Angenoises, un film documentaire Burkinabé Bounty, agroécologie au Burkina Faso sera projeté avec la participation de 2 intervenants : Éline Sabin pour son expérience au Bénin et Manger Bio53 pour la question du « Consommer local en Mayenne »

Ce documentaire décrit la résistance agricole et la lutte pour la souveraineté alimentaire au Burkina Faso, pays enclavé d’Afrique de l’Ouest. À travers le témoignage d’activistes, d’étudiants et d’artistes, le film examine comment les Burkinabés revendiquent leurs terres et défendent leurs traditions contre l’invasion de l’agro-industrie. Des femmes qui gagnent leur indépendance économique en vendant de la bière artisanale « dolo » aux jeunes qui défilent dans les rues contre des compagnies comme Monsanto, et aux musiciens hip-hop qui créent leurs propres fermes et font revivre l’esprit révolutionnaire de Thomas Sankara, Burkinabè Bounty montre les tactiques créatives utilisées par les Burkinabés pour reprendre le contrôle de leur nourriture, de leurs semences et de leur avenir.

Programme du Festival Alimenterre en Mayenne : https://crides.ritimo.info/

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre