Guillaume Garot rend compte…

Comme chaque année, Guillaume Garot, député, rend compte de son mandat. Il organise 7 réunions dans sa circonscription, de Pré en Pail à Laval,  ce jeudi 18 octobre, c’était à Bonchamp avec Isabelle FOUGERAY, sa suppléante.

La salle Ionesco des Angenoises est bien pleine, plus de quarante personnes. Plusieurs maires et des élus des communes du canton sont présents ainsi que de nombreux citoyens. A noter que pour Bonchamp,  seulement 3 conseillers municipaux (Jean Marc COIGNARD, Marie Laure MADELIN et  Michel PERRIER) sont là, mais beaucoup plus d’habitants.

Très décontracté, comme à son habitude, Guillaume GAROT rappelle d’abord sa, brillante, réélection de juin 2017 (plus de 61 % des exprimés au second tour) . Il présente ses principales responsabilités dans le mandat actuel :

  • Vice-Président de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire
  • Vice-Président du groupe Socialistes et apparentés
  • Président du Conseil National de l’Alimentation

Quelques chiffres résument son activité de parlementaire : 138 interventions en séance, 36 questions écrites, 4 questions orales,… Nul n’en doute, Guillaume Garot est un député actif et d’ailleurs bien présent dans les médias y compris nationaux.

Il se dit très attaché à un dialogue constant avec les citoyens de sa circonscription. Et son bilan parle pour lui : réunions publiques, bulletins, permanences, et maintenant des ateliers citoyens ouvert à tous qui cette année ont travaillé autour de l’alimentation, et en 2019 ce sera sur la santé.

Politiquement, il explique ce qu’il appelle « l’histoire d’une déception ». Après avoir voté la confiance au gouvernement d’Emmanuel MACRON (et il était un des très rares à gauche), il a voté moins d’un an après une motion de censure !  Deux raisons principales : une politique gouvernementale très libérale (suppression de l’ISF,…) et une majorité très peu à l’écoute. Bizaremment, il n’y a eu ensuite aucun débat sur ces positionnements.

Guillaume Garot met en avant trois thèmes prioritaires dans son action : agriculture et alimentation bien sûr, mais aussi la présence médicale et la présence des services publics.

C’est sur ces deux derniers points que les personnes présentes ont réagi. Les intervenants partagent la nécessité de réguler l’installation des médecins sur l’ensemble des territoires, même si les modalités peuvent être débattues et restent à préciser.  Il est rappelé aussi que le précédent gouvernement, socialiste, n’avait pas permis d’avancer vers cette régulation nécessaire et que le discours différent lorsqu’on est dans l’opposition ou dans la majorité est un des facteurs du rejet de la politique et de la montée des populismes. Sur les services publics, et notamment les écoles, bureaux de poste, et guichet de gare, chacun y semble très attaché sur son territoire.

Au total, un débat ouvert, sympathique même, qui permet aussi l’expression des désaccords. Une tentative bienvenue de réhabilitation de la politique.

Pour ceux qui veulent en savoir plus , le blog de Guillaume Garot  : https://www.guillaume-garot.fr/

A lire aussi ou à relire : le compte rendu des conseillers départementaux : https://www.agir-bonchamp.fr/mayenne-de-toutes-nos-forces/

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Un commentaire

  1. FERRON Michel
    FERRON Michel at | | Reply

    Au-delà de toute considération sur son positionnement dans le champ des partis, la méthode de « notre » député repose sur un savoir-faire, qui est à mettre au compte de se crédibilité personnelle.
    Si tous les élus, de quelques niveaux ou bords qu’ils soient, manifestaient autant le souci du débat démocratique, la politique en ressortirait réhabilitée.
    M.F.

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre