Conseil municipal du 27 juin 2019

Plusieurs Bonchampois ont assisté à ce conseil municipal qui a démarré plus tardivement qu’à l’accoutumée. En effet, un tract «Alerte Vigilance», qui a été distribué dans la partie sud de la ville,  s’inquiète de la création d’une zone d’activités le long de la route du Mans, avant l’ancienne voie ferrée et en face le garage Mercedes.

Le Maire a rappelé que ce terrain est classé en zone économique (tertiaire et commerce) depuis de nombreuses années, d’abord par le POS et aujourd’hui par le PLU en vigueur qui date de 2005. Le projet de PLUi soumis actuellement à enquête publique ne change rien à cet égard. Il s’agit d’une zone privée dont le promoteur est soumis à un classique permis d’aménager.

Michel PERRIER a regretté qu’aucune information n’ait été donnée au conseil municipal avant le démarrage des travaux. La concomitance de ceux-ci avec l’enquête publique crée de la confusion compréhensible entre les deux procédures. Il demande que les orientations du futur PLUi soient pris en compte dans l’aménagement actuel, particulièrement à propos de la protection des haies, du ruisseau et des zones humides. Le Maire considère qu’il s’agit d’un oubli de sa part lors du dernier conseil, et selon Gérard MORIN, le promoteur devra respecter les contraintes de la loi sur l’eau et ne pourra donc faire n’importe quoi…

Pour rappel, l’enquête publique sur le PLUi est en cours jusqu’au 18 juillet, chacun est invité à y participer. Les opérations d’aménagement concernant Bonchamp ont été présentées lors du conseil du 7 février dernier ( https://www.agir-bonchamp.fr/conseil-municipal-du-7-fevrier-2019-du-debat/ ). Voilà le plan concernant la zone débattue :

Les délibérations soumises au conseil ne posent, par contre, aucune difficulté. Plusieurs concernent le personnel communal : prise en compte de la réussite d’un examen d’agent de maîtrise, transformation de deux contrats horaires en contrats permanents, et organisation générale du temps partiel.  Des études, demandées par de nombreux parents, seront crées à la rentrée scolaire, et une délibération permet de recruter des enseignants volontaires.

La maison du 13, rue de la Faux, propriété municipale qui était utilisée pour loger des instituteurs puis des agents, est vendue à «122 900 € net vendeur» (l’estimation des domaines était de 120 000 €) après une procédure d’enchères. L’acheteur est la SCI Makami qui est déjà propriétaire de l’autre partie de cette maison.

Par ailleurs, le conseil prend acte du rapport d’activités de Laval Agglomération, et un tirage au sort sur les listes électorales pré-désigne 18 bonchampois pour un jury d’assises.

Le Maire informe des décisions prises par le conseil communautaire à propos du futur parc d’activités d’Argentré dont l’histoire commence en … 2007 ! Il change de nom, et devient le parc du Grand Ouest, il intègre la zone ferroviaire de St Berthevin, la superficie est réduite pour tenir compte des zones humides, et un échangeur autoroutier est prévu d’ici juin 2024 au plus tard pour un coût de 8 millions d’€. Une période de concertation est prévue dès la rentrée y compris à Bonchamp (exposition, réunion d’informations notamment).  Les infrastructures routières adjacentes (comme la jonction entre la RD32 et la rocade lavalloise) ne sont plus jointes à ce dossier, mais feront partie d’une autre procédure. Michel PERRIER s’étonne que le PLUi en discussion ne précise rien  à ce sujet et souhaite que la commune n’attende pas les décisions prises ailleurs mais y réfléchisse dès maintenant. C’est une préoccupation de nombreux bonchampois. Pour lui, et bien d’autres, la gratuite de la portion d’autoroute pouvant être utilisée comme rocade résoudrait bien des difficultés. Gérard MORIN souhaite par ailleurs que le département précise au moins des fuseaux pour les futurs axes routiers et devrait présenter un avis en ce sens dans le cadre du PLUi. 

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre