Conseil municipal du 27 septembre 2018

Aucun correspondant de presse n’est présent, ce qui est regrettable. Au moment de l’approbation du PV de la réunion précédente, Michel PERRIER revient sur la fameuse dotation de solidarité communautaire. Il précise que, selon ses calculs, cette dotation, créée pour soutenir les communes les plus en difficultés, est de 103 € par habitant pour Changé et simplement de 59 € par habitant pour Montflours ! Cette anomalie budgétaire est totalement incompréhensible et inéquitable. Il informe les conseillers qu’il a sollicité le Maire pour obtenir précisément la délibération de mise en place avec les critères de répartition. Le Maire ne répond pas sur le fond, mais indique avoir transféré aussitôt la demande au Président de Laval Agglo.
La plupart des délibérations sont adoptées à l’unanimité sans difficultés: promotion du responsable du service jeunesse et sports, prime de fin d’année du personnel communal, délégation du service public de la fourrière (4 à 5 voitures abandonnées par an), indemnité de gardiennage de l’église (479,86 €), demande de subvention, vente de matériel de restauration usagé, régularisation foncière rue Artémis (15,50€/M2).
L’attribution d’une subvention exceptionnelle au comité de jumelage (4 070 €  pour la visite d’une trentaine d’allemands) est voté aussi., mais Caroline LE GOFF demande que ces frais, normalement pris en charge par la commune, ne transitent plus par le comité. Ce n’est pas une subvention, mais le remboursement de frais. Michel TRIQUET et le Maire sont aussi favorable à cette procédure.
Gérard MORIN propose l’implantation d’une infrastructure de recharge pour véhicules électriques. Cette installation est subventionnée à 25 % par Territoire d’Energie Mayenne, et la commune interviendra pour 6 713 € HT, paiera le raccordement électrique ( 1 500 €) ainsi que le fonctionnement annuel (597 € HT). Michel PERRIER s’étonne de cette proposition. En effet, pour le réseau départemental de bornes (48 sur 42 communes), Territoire d’Energie Mayenne prend tout à son compte (en bénéficiant d’une subvention de 50%  de l’ADEME). Il regrette une nouvelle fois que la commune ne se soit pas inscrite dans le réseau départemental. Plus d’infos là. : https://www.territoire-energie53.fr/transition-energetique/bornes-de-recharge-pour-vehicules-electriques/ . Après un débat où s’expriment plusieurs conseillers, la délibération est acceptée malgré 6 abstentions (Vincent FOUCOIN, Jacques PELLOQUIN et les 4 élus d’AGIR).
Le conseil a pris acte du rapport d’activité de Laval Agglomération. Sans débat, et sans vote. Michel PERRIER souhaite que le Président de l’Agglo vienne le présenter, au moins une fois, devant le conseil municipal pour qu’un échange direct ait lieu avec les élus de la commune sur les réalisations et les projets. Ce souhait semble partagé.
Le Maire fait ensuite le point sur les travaux dans le centre ville. Il refuse la proposition des élus d’AGIR d’organiser une réunion publique d’information pour les habitants. La précédente date de près de deux ans, mais il considère que le prochain bulletin municipal et un panneau d’information seront suffisants. Pourtant, de nombreux élus sont interrogés par leur voisinage et lors de leur déplacement dans le centre.
Une propriété de la commune (12 rue des myosotis) sera mis en vente selon la procédure « interactive » qui dure 45 jours. Pour sa part, Janick LECHAT précise que 630 élèves sont inscrits dans les trois écoles, soit 16 de moins que l’année dernière. L’école Nazareth perd 22 élèves.  
Le prochain conseil aura lieu le mercredi 24 octobre.

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre