Conseil municipal du 26 avril 2018 : une Mairie pour tous

Suite au départ en retraite de M. Joël LETERME, Gérard MORIN informe d’un nouveau recrutement au service « espaces verts ». Pour la première fois il s’agit d’une femme : Carole FERRE. Par ailleurs, les élections professionnelles pour les 69 agents municipaux auront lieu le 6 décembre prochain et 3 titulaires et 3 suppléants seront élus au CTP.

Pour permettre la sécurisation de la sortie du lotissement de la Chambrouillère sur la RD32, l’acquisition d’une parcelle au Flécheray a été décidé. Le propriétaire (Jérôme DAVID) souhaitant acheter une parcelle municipale près de la déchetterie, cela lui est accordé. Pour le Maire, l’extension de la déchetterie (bien nécessaire) reste possible.

Extension façade Sud-Est

Jacques PELLOQUIN présente le projet d’extension et d’accessibilité de la mairie :Projet extension Mairie

Extension côté Nord-Est

Un groupe de travail composé d’élus (dont Marie Laure MADELIN) et de personnels administratifs ayant validé la proposition, qui améliore les conditions d’accueil et de travail, le dépôt du permis de construire est validé à l’unanimité par le conseil. Les travaux devraient démarrer d’ici « novembre au plus tard» et devraient durer 9 mois environ. Le coût total est de 360 000 € dont 220 000 € à la charge de la commune.

Le prochain Plan Local de l’Habitat de Laval Agglomération a été présenté par le Maire qui est aussi Président de la commission Habitat. Selon lui, une fourchette annuelle de construction comprise entre 600 et 700 logements (dont 53 en moyenne à Bonchamp) sur la période 2019/2024 est réaliste.

Les fiches communales intégrant, d’une part, les projets de logements recensés, et, d’autre part, les cartographies précises, sur leur localisation (adossées aux cartes de zonage du PLUi à échéance 2030) serviront de feuille de route.

Pour info, la fiche très détaillée concernant Bonchamp : Fiche PLH Bonchamp

Il y a certes des points intéressants dans ce plan. Marie Laure MADELIN a par exemple mis en avant la rénovation des maisons des années 50/60 et la redensification des centres bourg. Caroline LE GOFF a relevé aussi le développement des logements sociaux, mais, globalement, les élus AGIR se sont abstenus sur un plan qui se base sur une augmentation très forte de la population de Laval Agglomération, bien trop importante par rapport aux évolutions mesurées actuellement.

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre