Conseil Municipal du 1er juin 2017

Beaucoup de discussions, nous nous en plaindrons pas. Mais, par contre, nous regrettons que les deux principaux points soient présentés par des techniciens qui précisent les enjeux et défendent les orientations prises par Laval Agglomération. Certes, ils sont très compétents, mais cela  devrait plutôt être le rôle des élus. Rappelons que le Maire est Vice Président, et que trois autres élus (Fabienne LE RIDOU, Jean Marc COIGNARD, Isabelle OZILLE) sont membres du conseil communautaire.

Enseignement artistique : extension des compétences communautaires

Jean Christophe CHEDOTAL, directeur des affaires culturelles de la ville de Laval, présente les différents enjeux, assisté par Christophe TURCANT, directeur de l’actuel SIVU qui gère actuellement l’école de musique et de danse sur plusieurs communes dont Bonchamp. C’est un projet important de service public pour l’ensemble de l’agglo, avec plus de 4000 élèves, qui doit homogénéiser les pratiques et les ressources humaines, sans oublier une forte ambition artistique.

Le conseil du SIVU en a débattu au préalable plusieurs fois, et Michel TRIQUET son Président propose une délibération assortie de  quelques conditions (création d’un conseil de pôle, maintien des services existants, …). Il reste néanmoins de nombreuses inconnues. Michel PERRIER aborde notamment les conséquences financières (un surcoût annuel d’environ 280 000 € alors que le conseil communautaire a voté sur la base de 90 000 € en mars dernier ). C’est souvent la raison qui justifie les craintes voire l’opposition de certaines communes (Louvigné ou L’Huisserie par exemple). Monsieur le Maire se veut rassurant et précise que ce surcoût sera assumé par Laval Agglo et non par les communes.

L’ensemble du conseil accepte cette extension, hormis Isabelle OZILLE qui s’abstient. Les élus AGIR se réjouissent que les tarifs seront en baisse pour la plupart des pratiquants et que le quotient familial sera pris en compte.

A noter que pour le théâtre et les arts plastiques, qui sont enseignés à Bonchamp, au travers de prestations non rattachées au SIVU, les cours seront maintenus l’année prochaine, toujours sous ce principe, et ils seront assurés par Jean Luc BANSARD et Gabrielle BIELINSKI.

Elaboration du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) : débat sur les orientations générales du Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) 

Arnaud CLEVEDE présente un diaporama copieux. A ce stade, il y a surtout beaucoup d’orientations générales consensuelles de principe. Par contre, dès qu’il faut préciser les conséquences, le projet devient conflictuel et le bureau communautaire vient d’ailleurs de repousser de 6 mois le vote prévu… Le conseil municipal, lui, ne vote pas et prend acte seulement. Mais cette présentation permet à de nombreux conseillers d’exprimer des oppositions et des réserves. Ainsi, Isabelle OZILLE, Michel PERRIER et quelques autres interviennent sur les déséquilibres actuels entre l’ouest et l’est de l’agglo (zones commerciales notamment) et demandent une réorientation. Plusieurs conseillers, Caroline LE GOFF, Pascal PIGNE, pointent l’absence de volonté précise à propos de la formation professionnelle et supérieure, mais même si tous reconnaissent son importance, c’est un thème que ce document ne couvre pas…

Michel PERRIER évoque aussi des objectifs qui semblent inatteignables (110 000 habitants en 2030, soit plus de 1 000 habitants supplémentaires par an) alors qu’actuellement des communes perdent des habitants et que pour l’ensemble de Laval Agglo, il y a une stagnation ! Bien sûr, il faut être ambitieux, mais l’irréalisme n’est pas du volontarisme. Cette position semble partagée. A suivre…

Centre-Ville

Gérard MORIN organise, les 7 et 12 juin, pour les conseillers volontaires des visites extérieures pour découvrir en réel le mobilier urbain proposé par le bureau d’études. Un nouveau débat ayant lieu au prochain conseil.

Michel PERRIER demande que le projet de réseau de chaleur, qui pourrait desservir plusieurs immeubles du centre (par exemple : les Angenoises, écoles, foyer logement, … dont les chaudières sont anciennes, ou des nouveaux comme la maison de l’enfance) soit enfin débattu. Gérard MORIN informe que Stéphane ANDRE a terminé son contrat avec Bonchamp et les deux autres communes mutualisées, mais qu’il pourrait être embauché par Laval Agglomération ce qui lui permettrait de continuer à suivre ce projet.

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

3 Commentaires

  1. Madeleine
    Madeleine at | | Reply

    Il y a au moins une autre commune qui a voté contre l’extension de la compétence enseignement artistique à Laval Agglo, il s’agit de Nuillé sur Vicoin.

    Selon un hebdo mayennais, c’est quand le maire a évoqué « le projet de réalisation d’un nouveau conservatoire par la ville de Laval qui aurait déjà acquis un bâtiment à reconditionner » que l’opposition se serait généralisée.

    Vous n’évoquez pas du tout ce sujet. Il n’a pas été abordé à Bonchamp ?

  2. Michel Perrier
    Michel Perrier at | | Reply

    Effectivement, ce point n’a pas été du tout abordé…

    Mais selon le Président du SIVU, que j’ai questionné à ce propos, l’achat et la rénovation du bâtiment (l’ex-Crédit Foncier) seraient à la charge de la seule ville de Laval.

    Cordialement

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre