Conseil du 26 septembre 2019

Ce conseil, plus long que d’habitude, a notamment été l’occasion pour les élus minoritaires de tenter d’éclaircir un certain nombre de décisions.

Vincent Foucoin devient Directeur des Services Techniques

Jean Pierre Pleurdeau partant en retraite, et suite à une procédure de recrutement qui s’est conclue en juillet, le Maire propose d’embaucher Vincent Foucoin. Pour le Maire, ce dernier qui recherchait une reconversion professionnelle, a toutes les compétences nécessaires pour ce poste, ce que n’avaient pas forcément les autres candidats (2 ont été reçus par un jury ad’hoc). Évidemment, et conformément aux règles administratives, Vincent Foucoin a aussitôt démissionné de son poste de conseiller municipal. Il ne sera pas remplacé, Mme Bourniche et M. Oger ayant décidé de ne pas siéger, le conseil ne comptera donc plus que 28 membres.

Les élus minoritaires s’étonnent du recrutement d’un conseiller municipal qu’ils apprennent en séance. Comme ils ne sont pas associés à la procédure de recrutement, ils ne peuvent juger du choix effectué. Pour le Maire, toute l’information est donnée au conseil, ce qu’il a fait… Les élus AGIR, sans préjuger des compétences, qu’ils ne connaissent pas, de la personne choisie, constatent qu’ils n’ont pas tous les éléments pour se prononcer et s’abstiennent. Tous les autres élus votent Pour.

Personnel

Deux cadres (à la médiathèque et aux espaces verts) ainsi qu’un agent de restauration bénéficieront d’une promotion, une stagiaire obtient une gratification. Comme chaque année, le personnel communal se verra attribuer une prime de fin d’année. Toutes ces délibérations sont votées à l’unanimité.

CLECT

Le rapport 2019 de la Commission Locale d’Évaluation des Charges Transférées de Laval Agglo concerne surtout les communes de l’ex-Communauté de Communes du Pays de Loiron. Sur ce point, difficile de donner un avis argumenté. Par contre, comme les années précédentes, les élus AGIR s’opposent à ce rapport (cf. : https://www.agir-bonchamp.fr/laval-agglomeration-drole-de-dotation-de-solidarite-communautaire ). En effet, l’ex-Dotation de Solidarité Communautaire a été transformée en Attribution de Compensation, et devient donc impossible à matérialiser clairement. C’est d’autant plus incompréhensible que c’est la commune riche qui en bénéficie le plus (Changé : 1 739 008 € au total, Bonchamp moitié moins pour une population comparable). Tous les autres élus, sauf une abstention, votent ce rapport.

Parc Grand Ouest, et nouvel échangeur

Une exposition est visible à la Mairie jusqu’au 31 octobre, et un atelier citoyen se déroulera mercredi 9 octobre aux Angenoises. A l’initiative de Laval Agglo, une réunion publique de concertation a lieu à Argentré en même temps que notre conseil municipal, ce que regrette les élus AGIR qui ne peuvent participer à cette concertation. Michel PERRIER considère que c’est « de la désinvolture vis à vis de tous les bonchampois, directement ou indirectement concernés ».

Sans intervenir sur le fond, Michel PERRIER regrette que les futures infrastructures routières (entre la rocade et la RD32 par exemple) ne fassent pas partie de cette concertation ce qui ne permet pas d’appréhender le projet en totalité. Il demande que le chemin de la Brindière soit toujours accessible aux vélos et aux randonneurs, et souhaite que les nuisances apportées aux habitants de la Bordelière soient enfin prises en compte.

Vue aérienne de la Carie, où se situera le Parc Grand Ouest

Les dossiers sont disponibles : https://colidee.com/o57p211/comprendre.htm pour le Parc, https://www.a81-laval-mayenne.fr/ pour l’échangeur.

PLUI

Gérard MORIN présente un bilan global du rapport des commissaires enquêteurs en s’étonnant de certaines observations. Il constate néanmoins une mobilisation non négligeable des bonchampois. Les élus AGIR reviennent précisément sur deux points conflictuels, la création d’une zone tampon entre la ZI sud et les habitations, et la « démesure » de la zone AP aux dépens des agriculteurs exploitants (cf. : https://www.agir-bonchamp.fr/plui-rlpi-les-commissaires-enqueteurs-ont-publie-leur-rapport/ ). Il demandent expressément que les modifications préconisées figurent dans le PLUI définitif.

Michel PERRIER s’étonne par ailleurs de l’intervention de la société PROCIVIS à propos des futurs immeubles rue du Maine. Dans un mail à Laval Agglo, avec copie à Gwenael POISSON ( cf. : http://www.agglo-laval.fr/fileadmin/Phototheque_agglo/Autres_documents/Scan177139.pdf ), elle présente un projet avec 3 étages et demande une modification du PLUI permettant sa réalisation :

Pour le Maire, qui semble surpris, et précise ne pas les avoir consultés, ces plans ne sont qu’une esquisse et n’ont jamais été débattus. Il indique que le permis de construire ne sera pas déposé avant plusieurs mois, et que ce sera le futur conseil qui devra se déterminer.

En tout cas, les élus AGIR sont opposés à des immeubles aussi hauts, dans une rue étroite, et qui surplomberaient les immeubles existants.

Prochain conseil : jeudi 7 novembre 2019 à 20h30

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Un commentaire

  1. Gérard X
    Gérard X at | | Reply

    Voilà Provicis à Bonchamp ! La société dirigée par Yannick Borde, le maire de St Berthevin, se développe encore plus fortement sur l’Agglo…

    Sinon, selon le bulletin municipal de janvier 2017, la construction des immeubles du centre aurait dû commencer en …2018 (https://www.mairie-bonchampleslaval.fr/media/bm_janv2017web__069467900_1027_05012017.pdf, page 11).

    Il y a donc deux ans de retard et le PLU sera modifié, forcément ça fait bizarre.

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre