Audrey Pulvar à la rencontre des Mayennais

La Présidente de la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH) à la rencontre des Mayennais au centre des Angenoises à Bonchamp, le jeudi 29 novembre 2018.

La salle Océane était archi pleine. Plus de 350 personnes sont venues écouter Audrey PULVAR (ancienne journaliste TV et actuelle Présidente de la Fondation pour la Nature et l’Homme, fondée par Nicolas Hulot).

Elle avait été invitée par Guillaume GAROT, député de la 1ère circonscription de la Mayenne, spécialiste des problématiques de la protection alimentaire et de la lutte contre le gaspillage.

La feuille de route de l’intervention d’Audrey Pulvar était clairement balisée par des arrêts incontournables sur les chapitres essentiels : comment garantir une alimentation de qualité pour tous ? Comment mieux rémunérer ceux qui la produisent ? Comment préserver les ressources de notre planète et lutter contre le réchauffement climatique ?….

Après un bref exposé de synthèse autour de quelques généralités, Audrey Pulvar s’est rapidement livrée au jeu des questions-réponses (abondantes) avec le public, tranchant avec le style guindé et distant d’une conférence austère.

Ayant bien mesuré les spécificités économiques du territoire mayennais, elle a su tout d’abord s’adresser aux agriculteurs, en des termes apaisants et rassembleurs, mettant en avant l’intérêt d’attitudes pragmatiques et consensuelles.

Ses propos, fort éloignés du dogmatisme ou des prêchi-prêcha culpabilisateurs d’une écologie punitive, ont montré également qu’encourager le respect de l’environnement, c’était aussi appeler à l’instauration de nouveaux rapports sociaux, plus égalitaires et à une autre vie culturelle, faite de réels échanges entre les personnes.

A noter, sur ce plan, l’expression de sa défiance personnelle à l’égard de la multiplication des écrans et de l’abus des réseaux sociaux, accusés de « polluer » les esprits en recourant à une communication factice …

On retiendra sa conclusion quelque peu provocatrice de la part d’une ancienne journaliste de la TV : « Il faut penser à éteindre la télé !! »

Le député a conclu en se félicitant d’avoir pu créer l’occasion de ces échanges directs, qui restent pour lui le ciment d’une vie démocratique, telle qu’il entend la développer au sein de ses « ateliers-citoyens », qui feront l’objet de nouvelles et prochaines rencontres.

En résumé, une excellente soirée qui confirme durablement l’intérêt du débat collectif sur des questions de société en même temps qu’il réhabilite la légitimité de l’engagement politique.

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre