Conseil municipal du 20 décembre 2018

Les délibérations votées à l’unanimité mais un désaccord sur un possible réseau de chaleur « bois-énergie »

Toutes les délibérations ont été votées à l’unanimité, dans un climat constructif :

– création d’un emploi d’agent d’animation périscolaire dans le cadre du dispositif Parcours Emploi Compétences (15h/semaine pour 12 mois renouvelable). Il concerne Jenny LETERME dans le cadre d’un partenariat avec l’association Djinh (dispositif jeune insertion handicap)

La propriété communale vendue pour 66 000 € « net vendeur »

– vente pour 66 000 €  à Mme Marine FORGIN d’une maison, dont la commune n’avait plus l’utilisation, au 12 rue Myosotis. Le dispositif pour procéder à la vente a permis une vente à un prix plus élevé que l’estimation des domaines, et dans une transparence totale.

– emprunt d’un million d’euros pour assurer le financement de l’aménagement du centre-ville, décision modificative budgétaire n°4, renouvellement de la convention pour le comité de jumelage.

– le protocole de participation citoyenne, après rencontre avec les volontaires référents de la commune, a été approuvé. Le Maire le signera avec le nouveau Préfet.

 

Tarifs restauration scolaire-CMAL, animation ados

Pour 2019,  après débats, la commission propose une nouvelle tranche  dite F pour les très bas revenus et l’augmentation du plafond des tranches E et D selon le coefficient familial calculé par la CAF :

Ainsi une part non négligeable des familles va bénéficier d’une baisse des tarifs. Idem pour les familles dont les enfants sont en classe ULIS auront maintenant droit au tarif bonchampois, et non plus « extérieur » puisqu’elles ne choisissent pas leur lieu de scolarité. C’est positif et cela avait été demandé par le conseil d’école.

Par ailleurs, la proposition habituelle d’augmentation de 2 % correspond, pour la première fois depuis longtemps, à l’augmentation du coût de la vie (1,9 % en novembre).

Les élus d’AGIR s’en félicitent et ont donc voter POUR.

Par contre, ils sont intervenus intervenu pour rappeler une demande déjà souhaitée les années précédentes. Ainsi, la tranche A concerne actuellement 43 % des familles, ce qui est trop important et ne permet pas de prendre en compte réellement les différences  de revenus. Une simple augmentation du plancher de la tranche A permettrait une petite évolution en ce sens et passer de 1300 à 1350 € calerait un peu plus les tarifs municipaux sur les tranches déterminées par la CAF.

 

Réseau de chaleur

Un exemple d’installation de chaudière industrielle

En question diverse, le Maire indique que la majorité municipale a décidé de ne pas faire réaliser une étude de faisabilité (subventionnée à 70 % par l’ADEME) pour un réseau de chaleur urbain « bois-énergie ». L’éventualité de ce projet reposait sur la vétusté des chaudières au gaz de nombreux immeubles communaux (Angenoises, résidence les Rosiers,…) et la construction de nouveaux bâtiments (ceux d’habitation mais aussi la future maison de l’enfance). Une pré-étude plutôt positive a été réalisé par la FD-CUMA (partenaire du Conseil Départemental), et les conseillers intéressés ont pu aller visiter des installations de ce type ( à Gorron et au lycée agricole de Laval). La filière « bois-énergie » a déjà de belles réussites dans notre département rural, et permet à la fois de participer à la réduction des émissions de CO2 et de valoriser l’économie locale (haies, …). Pour le Maire, cette décision est prise car le centre de la commune n’est pas adapté à ce type de réalisation et qu’aucun endroit ne convient pour la chaudière et le stockage du bois.

Michel PERRIER constate que cette décision n’a pas du tout été discutée par la commission directement concernée, alors que ce possible projet a plusieurs fois été débattu.Il regrette que l’étude de faisabilité, qui aurait peut être permis de trouver des solutions, ne soit pas effectuée. Il condamne vivement la méthode  utilisée, et rappelle aussi qu’après le refus d’une construction « passive » pour le foyer des jeunes, cela marque un nouveau manque de volontarisme de la municipalité concernant le développement durable.

 

Les vœux de la municipalité auront lieu le vendredi 11 janvier à partir de 20h30 aux Angenoises. Tous les Bonchampois sont évidemment invités à y participer.

Billet écrit par

L'équipe de rédaction de l'association

Un commentaire

  1. odette
    odette at | | Reply

    Bonjour,

    A l’heure ou des climatologues nous donnent des chiffres alarmant sur l’avenir de notre planète, et ou pétition « l’affaire du siècles » qui récolte plus de 1 millions 800 000 voix pour attaquer la France en justice.

    Nos chers élus sont le dénis(es) ils ne montrent pas le bonne exemples auprès de leurs concitoyens pour un changement de cap pour aller vers le développement durable,tout ça pour des économies de court terme et un manque de vision.
    Pas mème une étude et en plus Mr le maire bote en touche en déclarant de que le centre ville n’est pas adapté pour recevoir cette chaudière.
    Par contre nous avons payé au moins trois études pour le centre ville pour donner une grande place à la voiture.
    Quel quantité de bitume de béton dans ce centre ville (produits issus de l’énergie fossile et produit avec cette énergie =Co2)

    On le paiera !

Merci de commenter en laissant vos coordonées et en restant courtois.

Répondre