COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MARS 2015

Le Maire a annoncé la démission de Miguel CHAMORRO, absent du conseil municipal depuis plusieurs mois, et son remplacement par Véronique DEROCHE. C’est la deuxième démission de membre de la liste Bonchamp Perspectives, après celle de Kris SOCKALINGUM juste après l’élection.

Une enquête publique, demandée par le syndicat du bassin de la Jouanne, est organisée du 23 février au 8 avril 2015 dans toutes les communes du bassin y compris Bonchamp. Le conseil municipal a donné, à l’unanimité, un avis favorable sur le programme d’actions du contrat territorial milieux aquatiques. Michel PERRIER est intervenu pour défendre ses actions, indispensables pour améliorer la qualité de l’eau.

Chaque habitant peut consulter le dossier en mairie et donner son avis. Cf. : http://www.agir-bonchamp.fr/enquete-publique-ctma-bassin-versant-de-la-jouanne/

Budget primitif 2015

Michel TRIQUET a présenté les éléments du budget 2015 pour un total de 9 461 455,33 €. La situation financière de la commune s’améliore, personne ne va s’en plaindre, ce qui permet la stabilité des différents taux. Les ratios, qui permettent une comparaison avec les communes de 5 000 à 10 000 habitants, sont plutôt satisfaisants :

  • dépenses réelles de fonctionnement/population : 778 € (contre 957 €)

  • encours de la dette/population : 439 € (contre 932 €)

C’est par contre plus discutable pour les dépenses d’équipement brut/population (230 € contre 344 €) qui peuvent montrer un effort moins grand de la commune. Mais il faudrait comparer avec d’autres communes de 6 000 habitants environ pour y voir plus clair.

Côté fonctionnement, ce sont les dépenses de personnel qui représentent évidemment le montant le plus important (59 %).

Côté investissement, 1 385 150 000 € sont prévus. Certains projets sont évidents (réfection écoles, Angenoises, voirie qui peut d’ailleurs sembler insuffisante vu les demandes). La réhabilitation du centre-ville apparaît sur plusieurs lignes (aménagement voirie : 200 000 €, aménagement îlot Fricot : 150 000 €, achat fonds de commerce : 100 000 €,…). Cela ne favorise pas la visibilité de l’opération, d’autant qu’elle va s’opérer sur plusieurs années, et qu’aucun budget global ne nous a été transmis.

Sans démagogie, Michel PERRIER a reconnu le travail de la commission finances, la transparence accrue sur le fonctionnement et l’amélioration de la situation financière. Mais il a rappelé que le budget était l’instrument de la politique de la majorité, et que la minorité n’aurait pas fait les mêmes choix d’investissement. Les élus d’AGIR se sont donc abstenus.

Prochain conseil : mardi 28 avril 2015

 

Billet écrit par

Webmaster bénévole du site "Agir Bonchamp" Vous pouvez réagir à cet article via le formulaire de commentaires ci-dessous. Pour plus d'information n'hésitez pas à nous contacter en page contact ;-)